Eglise Notre-Dame de la Major

Commune de Arles -> Patrimoine et architecture de Arles

L’église de la Major tire son nom de sa situation, au plus haut de la colline de l’Hauture.

Édifiée à partir du XIIe siècle, son architecture a cependant été souvent remaniée. Elle a conservé son caractère roman pour la nef, à laquelle se sont ajoutées des aménagements plus récents, notamment clocher et façade. Le mobilier de l’église est particulièrement riche.

Elle fut érigée en chapitre collégial, et, jusqu’à la Révolution, fut église de la paroisse la plus étendue d’Arles.

Aujourd’hui, l’église de la Major est principalement le siège religieux de la confrérie des gardians. Ils s’y rendent, chaque 1er mai, pour rendre hommage à saint Georges et faire bénir leurs chevaux.

Les bombardements de 1944 ont fortement ébranlé sa structure, qui a fait l’objet depuis d’une vaste opération de restauration.

- Fiche détaillée sur le site Patrimoine de la ville d’Arles.
- Visite virtuelle de l’Église de la Major.


Description architecturale

L’église romane a conservé sa nef à trois travées, couvertes d’une voûte en berceau brisée sous-tendue de doubleaux à ressaut qui retombent sur des piliers massifs. L’abside semi-circulaire était ornée de huit colonnes de basalte et de porphyre, aujourd’hui disparues. Le chevet comprend une travée de chœur voûtée sur croisée d’ogives et une abside à cinq pans, aussi haute que la nef. Sur celle-ci viennent se greffer des chapelles latérales de style ogival datant du XVIe siècle. La façade actuelle se présente sous la sobre élégance du style Louis XIII. Le clocher carré est exhaussé d’une pyramide, surmontée d’une vierge dessinée par Lasalle et exécutée par Cusson. Parmi le mobilier encore présent dans l’église, on remarque une chaire en marbre polychrome (XVIIIe siècle) et un autel de bois doré provenant de l’église Saint-Blaise. Outre le saint Georges, on peut voir deux statues en marbre du XIXe siècle, Le Sacré cœur de Jésus, et une vierge due au sculpteur italien Monti. Enfin le retable du chœur présente trois tableaux du XVIIIe siècle représentant L’Annonciation, La Visitation et La Présentation au Temple.

Propriété : Communale
Thèmes : Religion
Catégorie de l’architecture : Architecture religieuse, funéraire et commémorative
Type d’architecture : Architecture religieuse
Appartenance : Monument historique classé
Édifice : Eglise
Epoque : Moyen-Age
Style architectural : Roman provençal
Datation : XIIe siècle
Communauté de communes : ACCM

Identifiant : PA00081134