Eglise Saint-Jean-de-Moustiers

Commune de Arles -> Patrimoine et architecture de Arles

Située dans le quartier de l’Hauture, à proximité du monastère Saint-Césaire, cette église, de style roman provençal, fut un temps église paroissiale.

Construite au XIIe siècle, elle ne subsiste aujourd’hui que partiellement, mais a conservé une remarquable abside voûtée en cul-de-four, présentant une décoration extérieure inspirée de l’Antiquité.

Son enfouissement apparent témoigne, comme dans d’autres monuments de la ville, de la différence de niveau du sol actuel par rapport à celui de l’époque médiévale. On a même peut-être voulu conserver, ici, le niveau paléochrétien.

L’église fut construite au XIIe siècle, peut-être à l’emplacement du baptistère du premier groupe épiscopal et du monastère Saint-Jean, fondé par l’évêque Césaire au VIe siècle.

C’est de cet édifice qu’elle tient son vocable.

Elle avait été érigée en église paroissiale, sous le nom de Sainte-Agathe, mais fut rattachée à celle de Notre-Dame-de-la-Major en 1313.

L’édifice fut alors partiellement détruit, ses pierres étant réemployées dans les remparts.

La partie publique (chœur et abside) de Saint-Jean-de-Moustiers a été déblayée et fouillée. Elle est utilisée aujourd’hui, à l’occasion de diverses manifestations culturelles.

- Fiche détaillée sur le site Patrimoine de la ville d’Arles.
- Visite virtuelle sur le site de l’office de tourisme.


Description architecturale

A l’extérieur, le chevet semi-circulaire est orné de pilastres cannelés, avec chapiteaux à feuilles d’acanthes, terminés par une corniche débordante. Ce décor est directement inspiré des monuments antiques, notamment de l’amphithéâtre. L’enfouissement de l’abside, actuellement à demi enterrée, est dû au rehaussement du sol depuis l’époque de la construction, ce que l’on constate également à l’église Saint-Blaise, située à proximité. De la nef subsistent deux travées, dont l’une est en partie engagée dans la maison voisine. Deux portes dans les murs nord et sud, ainsi qu’une fenêtre, témoignent à nouveau de la différence de niveau entre le sol de l’époque de construction et le sol actuel. L’édifice est notamment remarquable par son abside, voûtée en cul-de-four, dont les nervures se terminent par des chapiteaux autour de la clé de voûte décorée autrefois d’un agneau. La paroi de l’abside montre un décor d’arcatures en partie restauré.

Propriété : Communale
Propriété : Privée
Thèmes : Religion
Catégorie de l’architecture : Architecture religieuse, funéraire et commémorative
Type d’architecture : Architecture religieuse
Appartenance : Monument historique classé
Édifice : Eglise
Epoque : Moyen-Age
Style architectural : Roman provençal
Datation : XIIe siècle
Communauté de communes : ACCM

Identifiant : PA13000047