Nécropole des Alyscamps & Eglise Saint-Honorat

Commune de Arles -> Patrimoine et architecture de Arles

Une église Saint-Honorat existe depuis le XIe siècle, construite par les moines de Saint-Victor de Marseille. L’abbaye dans son ensemble est entièrement reconstruite au XIIe siècle.

L’église visible aujourd’hui est de style roman provençal. Elle n’a pas été achevée et une cour occupe l’espace où devait être construite la nef.

La partie construite est surmontée par une lanterne des Morts dont le style s’inspire de l’architecture de l’amphithéâtre romain. Cette tour domine le cimetière.

Au XVIIIe siècle, cette cour fut un véritable musée en plein air, présentant sarcophages, stèles funéraires, restes de mausolées antiques. Aujourd’hui, planté de cyprès, ce lieu plein de poésie inspira bien des artistes.

Dans l’Antiquité, les cimetières étaient toujours extérieurs à l’enceinte des cités et souvent implantés le long des grands axes routiers. Dès le début de l’Empire, tombes à incinération, sarcophages et mausolées s’égrenèrent aux abords de la Via Aurelia, constituant une vaste nécropole.

Mais, c’est à l’époque paléochrétienne que le cimetière prit une importance majeure avec l’inhumation du martyr saint Genest et la sépulture des premiers évêques d’Arles, abrités dans une chapelle bientôt entourée par un grand nombre de tombes pressées sur plusieurs rangs.

L’allée des Alyscamps qui subsiste aujourd’hui a été aménagée par les religieux Minimes au XVIIIe siècle. En 1888, Van Gogh et Gauguin vinrent peindre dans ces romantiques « Champs Elysées » d’Arles.

- Fiche détaillée sur le site Patrimoine de la ville.
- Visite virtuelle des Alyscamps sur le site de l’office de tourisme.


Description architecturale

Divers vestiges architecturaux attestent de l’existence d’un vaste édifice préroman. L’essentiel des parties romanes datent du XIIe ou tout début du XIIIe siècle, période à laquelle fut abandonnée la construction par manque de moyens. L’église, bâtie en pierre de taille, devait recevoir une nef à bas-côtés de cinq travées dont une seule, à l’est, fut construite. La croisée est couverte d’une coupole sur trompes que surmonte un beau clocher octogonal dont les deux étages sont agrémentés d’un décor d’inspiration antique. Tout comme la cathédrale Saint-Trophime, l’église des Alyscamps est caractéristique du « second âge roman » en Provence rhodanienne. La forme du chevet, la relation entre les murs et les voûtes, la coupole (sur trompes et à nervures) assise sur des arcs superposés, et enfin la splendide tour-lanterne de la croisée, sont autant de témoignages d’un chantier prestigieux. Les trois absides en cul de four du chevet sont les pièces maîtresses de l’édifice. La crypte, située sous la vaste abside surélevée, n’était à l’époque accessible que depuis les bras du transept, par deux longs couloirs coudés. La nef, non terminée (elle ne comporte qu’une travée), fut fermée au XIIe siècle par une grande façade. La porte de celle-ci fut refaite au début du XVIIe siècle, à l’époque où l’on construisit deux chapelles à droite de la nef. L’église connut bien d’autres modifications ultérieures. Les piliers et arcades du transept furent modifiés au XVIe siècle et enchâssés dans d’épaisses piles cylindriques et arcs de renfort. A l’entrée initialement prévue, celle de la cour actuelle, un beau portail roman restauré au XXe siècle, adopte le style de la fin du XIIe. Les enfeux (niches à fond plat où étaient placés des sarcophages, tombeaux ou représentations funéraires) en plein cintre de la façade furent les premiers d’une série de tombeaux et chapelles funéraires venus envahir l’intérieur et les abords de l’église entre le XVe et le XVIIe siècle. On remarque surtout, à gauche, la chapelle des Mollégès, belle construction du gothique flamboyant du XVe siècle.

Propriété : Communale
Thèmes : Religion
Catégorie de l’architecture : Architecture religieuse, funéraire et commémorative
Type d’architecture : Architecture religieuse
Appartenance : Monument historique classé
Édifice : Eglise
Epoque : Moyen-Age
Style architectural : Roman provençal
Datation : IVe siècle
Datation : XIIe siècle
Communauté de communes : ACCM
Epoque : Antiquité
Type d’architecture : Architecture funéraire, commémorative ou votive
Édifice : Monument funéraire
| 1 commentaire

1 Message

  • Nécropole des Alyscamps & Eglise Saint-Honorat Le 28 mai 2014 à 19:57 , par yvanc

    À l’instant où j’ai visité votre site, je l’ai aussitôt mis en marque-page.

    assurance auto pas cher .

    assurance auto gmf

    recherche fuite d’eau prise en charge assurance étions simulation assurance auto banque populaire du sud ...La assurance auto assurance moto pas cher a la reunion notre assurance auto jeune conducteur moins cher tarif ?Juste sa assurance auto cetelem mine lettre type résiliation assurance habitation suite vente !

    Répondre à ce message

Identifiant : PA00081179