Pont aux lions

Commune de Arles -> Patrimoine et architecture de Arles

D’imposants lions sculptés, situés en bordure du fleuve, attisent la curiosité du visiteur abordant la ville depuis le nord.

Ils appartiennent au premier ouvrage fixe jeté sur le Grand Rhône, après des siècles de ponts de bateaux et divers bacs. La voie ferrée qu’il porta fut exploitée à partir de 1868, jusqu’à sa destruction en 1944. Bien qu’en majeure partie disparu, l’édifice demeure aujourd’hui encore un témoin du tournant économique du milieu du XIXe siècle. Sa construction signe de son empreinte aussi bien l’arrivée du chemin de fer à Arles, que l’exploitation industrielle de la houille les Cévennes.

Enfin, cette figuration du « lion d’Arles », est la plus monumentale qu’il soit donné d’admirer en ville.

Fiche détaillée sur le site Patrimoine de la ville d’Arles.


Description architecturale

Le pont, de type viaduc, présentait un tablier métallique tubulaire aujourd’hui disparu. Prévu pour double voie, disposition rare à l’époque, ses piles en pierre, particulièrement solides et massives, ont résisté aux bombardements. Les culées supportent deux larges et majestueuses entrées de style antiquisant, ornées de statues de lions sculptées par Pierre-Louis Rouillard (1820-1881). Haut de trois mètres, faits d’un assemblage de pierre de taille de Beaucaire, les animaux sont figurés assis, la patte droite levée sur le blason de la ville. Ce mode de représentation reste assez rare en matière d’héraldique. Les lions, dos au fleuve, font face aux quartiers que reliait le pont ; celui du Trébon en rive gauche, celui de Trinquetaille en rive droite. Bien que disjointes par le souffle des bombes, les sculptures présentent, pour trois d’entre elles, un état de conservation remarquable, du autant à la qualité de la pierre qu’au talent du sculpteur.

Propriété : Communale
Catégorie de l’architecture : Architecture publique
Datation : XIXe siècle
Communauté de communes : ACCM
Epoque : Contemporaine
Type d’architecture : Génie civil
Édifice : Pont
| 1 commentaire

1 Message

  • Pont aux lions Le 11 janvier 2014 à 08:47 , par fabre michel

    bonjour je voudrai dire que ce pont plm via sncf comportait 4 piles en riviere dont 2 detruite par le bombardement des b26 escadrille maraudeur il faisait une longueur totale de 230m diviser en 4 treillies metallique fondation des piles 1866 a 1867 et inauguration du pont le 18 janvier 1868 nota que les fondations des piles sous l’eau son en beton ordinaire puis armee ceci rare pour cette epoque pour finir dommage que cette ligne sncf soit a l’abandon un train touristique y serai le bienvenue traversant notre beau paysage bref voila

    Répondre à ce message

Identifiant : PON002