Le château

Commune de Saint-Andiol -> Patrimoine et architecture de Saint-Andiol

Les guerres se succédant en Provence et les moines des Abbayes ne suffisant pas à protéger les biens et les hommes, le 1er octobre 1225 Albe d’Albe, seigneur de Roquemartine, reçoit en inféodation de l’archevêque d’Arles le territoire de Saint-Andiol. C’est donc la famille d’Albe qui commanditera la construction du château aux environs de la fin du XIVe et au début du XVe siècle.

Succéderont à la famille d’Albe, par le mariage de leurs filles, les familles de Varadier (originaire d’Arles, qui éleva son rang de seigneurie à celui de marquisat) restaurant le château dans un style entre Renaissance et Louis XIV (la Tour Carrée à l’arrière date de la Renaissance, e corps de logis actuel est XVIIe avec un accès au 1er étage par un escalier à double révolution) ; puis la famille d’Estourmel qui embellira le château de riches décorations, de tableaux de prix, de meubles de goût encore présents au début du siècle.

Aujourd’hui, le château est devenu un centre socioculturel et garde sa vocation de phare intellectuel et de gardien des traditions. Il accueille la bibliothèque municipale et une grande salle des fêtes.

Le château est entouré d’un parc majestueux composé d’ormes, de platanes et de cèdres centenaires.


Propriété : Communale
Catégorie de l’architecture : Architecture privée
Type d’architecture : Architecture domestique
Communauté de communes : CCRAD
Datation : XVIIe siècle
Epoque : Renaissance
Édifice : Château
Thèmes : Habitation
Style architectural : Renaissance

Identifiant : CHAT001