Hôtel Arlatan de Beaumont

Commune de Arles -> Patrimoine et architecture de Arles

L’hôtel Arlatan de Beaumont évoque tout autant une des plus importantes familles de la noblesse arlésienne, que le vif élan architectural qui accompagna la Renaissance.

Il témoigne d’un goût affirmé pour la monumentalité et la magnificence, s’exprimant dans le traitement des façades, l’ampleur des cours, et des traits d’italianisme.

L’édifice est aujourd’hui transformé en hôtel de tourisme.

La famille d’Arlatan est d’origine ancienne. Elle est connue à Arles dès le XIe siècle et donna de nombreux consuls et autres notables. La tradition raconte qu’en 1448, Jean d’Arlatan, intendant du roi René, libéra la Crau d’une bête féroce qui ravageait les chênes-kermès où se récoltait le carthame, vermillon de Provence. En remerciement, le privilège de cette récolte fut accordé au héros et à ses descendants, ce qui favorisa leur richesse.

L’hôtel fut embelli dès 1449, décoré par le peintre arlésien Nicolas Ruffi. C’était le plus somptueux de la ville. En 1515, il eut le privilège de loger la reine Claude de France, épouse de François Ier.

Il fut en partie refait au XVIIIe siècle, suite à un incendie en 1717.

En 1988, lors de travaux effectués, on y découvrit d’importants vestiges de la cité romaine.

- Voir la fiche détaillée sur le site Patrimoine de la ville d’Arles.
- http://www.hotel-arlatan.fr/
- Visite virtuelle privée sur le site de l’office de tourisme.


Description architecturale

De la demeure initiale du XVe siècle, subsistent quatre corps de logis encadrant une cour restaurée où subsistent des éléments d’un escalier à vis, une loggia et quelques fenêtres à meneaux remaniées. La façade de style classique sur trois niveaux, rebâtie au XVIIIe siècle, cache de beaux appartements du XVIe siècle. A l’intérieur, les plafonds en bois peint ont gardé leur très beau décor. Les vestiges antiques, en sous-sol, sont constitués d’un socle de statue ou de fontaine et d’un dallage qui faisaient sans doute partie d’un petit forum secondaire, au nord du forum principal, datant des débuts de la colonie. Par ailleurs, sont conservés dans les murs de l’hôtel de larges ouvertures en plein cintre, vestiges d’une grande basilique (au sens civil : salle d’audiences publiques d’un important notable) datant du Ve siècle.

Propriété : Privée
Catégorie de l’architecture : Architecture privée
Type d’architecture : Architecture domestique
Datation : XVe siècle
Datation : XVIIIe siècle
Communauté de communes : ACCM
Epoque : Moderne
Style architectural : Classique
Édifice : Hôtel particulier
Thèmes : Habitation
Style architectural : Renaissance

Identifiant : HOT002