Statue de la Vierge dorée

Commune de Châteaurenard -> Patrimoine et architecture de Châteaurenard

Statue élevée au XIX° siècle (1867) à l’occasion d’une Mission sur les hauteurs de la commune, au sommet du Pic Chabaud. La mission fut décidé par le père Louis Alexis alors curé de la paroisse.

La commande de la statue fut passée aux établissements Vigne de Lyon, sur la base d’un modèle créé pour Lourdes par Joseph Fabisch. Il fallut toute l’énergie des hommes, des charretiers et des chevaux, pour amener les 1860 kg de la statue au sommet de la colline.

Installée sur un socle de pierre de taille, elle culmine à dix mètres de hauteur. Sur le piédestal de la statue l’on fit graver l’inscription : « Posueront me custodem » (ils m’ont instituée leur gardienne).

La statue est située à l’emplacement d’un calvaire de 1844. Un chemin de croix montait depuis la cité jusqu’à la statue.


Description architecturale

La statue dorée de la Vierge est placée sur un imposant cippe sculpté : l’on trouve aux quatre angles, sous la corniche ornée d’oves et de denticules, des visages de chérubins.

Propriété : Communale
Thèmes : Religion
Catégorie de l’architecture : Architecture religieuse, funéraire et commémorative
Communauté de communes : CCRAD
Datation : XIXe siècle
Epoque : Contemporaine
Type d’architecture : Architecture funéraire, commémorative ou votive
Édifice : Statue
Lexique : Corniche
Lexique : Cippe

Identifiant : STA002