Moulin de Daudet

Commune de Fontvieille -> Patrimoine et architecture de Fontvieille

Le moulin Ribet ou moulin Saint-Pierre est un des 4 moulins qui coiffent les hauteurs du village. Il est, entre ceux-ci, le mieux conservé : les trois autres ont perdu ailes, toiture et mécanisme. C’est ce qui explique qu’en 1935, la Société des Amis de Daudet, désireuse de créer un musée consacré à l’auteur des Lettres de mon moulin, arrêta son choix sur celui-ci. Autre particularité, il était le seul à posséder une "pièce du bas basse et voûtée comme un réfectoire de couvent" telle qu’évoquée par Daudet au chapitre "Installation" de son ouvrage le plus célèbre.

Construit en 1814 - il est le plus récent des quatre -, son dernier propriétaire, le père Ribet, fut contraint d’en stopper l’activité en 1915 : les réquisitions de blé dues à la guerre et les difficultés que posaient l’entretien du mécanisme eurent raison de cette industrie.


Description architecturale

Bien que ses ailes soient aujourd’hui solidement amarrées au rocher, le mécanisme permettant de les actionner, la toiture pivotante permettant de les orienter, les meules et divers objets de meunerie ont été conservés intacts. Le blé était lavé à la vielle font avant d’être acheminé vers les moulins, étendu sur l’aire et enfin déversé dans la trémie.

Communauté de communes : CCVBA
Propriété : Communale
Appartenance : Monument historique classé
Catégorie de l’architecture : Architecture industrielle
Édifice : Moulin à vent
Thèmes : Vent
Datation : XIXe siècle
Epoque : Contemporaine
Type d’architecture : Architecture artisanale
Lexique : Trémie

Identifiant : PA00081268