Moulins de Fontvieille

Commune de Fontvieille -> Patrimoine et architecture de Fontvieille

Le moulin Sourdon (photo 1), plus communément appelé "le moulin tombé", parce qu’il a été le premier à perdre son chapiteau et ses ailes, est le doyen des quatre moulins de Fontvieille. Édifié en 1791, il est en activité aux XVIIIe et XIXe siècles. S’élevant à l’écart des autres, seul sur une colline à l’ouest de l’allée des pins, le moulin Sourdon est délaissé par les touristes et les villageois, pourtant son emplacement permet une meilleure vue sur la partie ouest du village. Il a été restauré pour la dernière fois en 1958.

Le moulin Ramet (photo 2), le plus rapproché du village, s’éleve dans le prolongement immédiat de la place du champ de Foire. Il a cessé de tourner vers 1900.

Le moulin Tissot (photo 3), ou moulin Avon, est le plus à l’est des quatre. Il est le moins apparent des quatre, mais il est tout près du château de Montauban. Ce moulin a cessé de tourner vers 1905.

Le moulin de Daudet (photo 4), de son nom d’origine moulin Saint-Pierre ou Ribet, est le plus conservé et le plus connu des quatre moulins. Une fiche descriptive y est consacrée.


Communauté de communes : CCVBA
Propriété : Communale
Catégorie de l’architecture : Architecture industrielle
Édifice : Moulin à vent
Thèmes : Vent
Datation : XIXe siècle
Epoque : Contemporaine
Type d’architecture : Architecture artisanale
Thèmes : Industrie

Identifiant : MOU011