Tour des Abbés

Commune de Fontvieille -> Patrimoine et architecture de Fontvieille

Elle aurait été élevée sur demande de l’abbé de Montmajour, Pierre de Canillac, entre 1348 et 1353. C’est une construction à la fois défensive et résidentielle : si la tour constitue un symbole de pouvoir et de puissance militaire qui a son importance en ces temps de guerre (les XIV° et XV° siècles sont en effet émaillés par une série de conflits, plus connus sous le nom de "Guerre de Cent Ans"), elle est combinée à d’autres constructions abritant le logis seigneurial ainsi qu’une salle d’apparat où l’on rendait la justice.

Les bâtiments qui lui sont accolés datent probablement du XIII°, ils sont néanmoins agrandis et fortifiés durant la seconde moitié du XIV°. Les modifications qu’ils subissent aux XV° et XVI° sont d’ordre mineur (modification des ouvertures...).

Avec la tour de Montmajour, elle fait partie des rares exemples de tours résidentielles pouvant être datées entre 1350 et 1360.


Description architecturale

La tour, bâtie en grand appareil régulier, compte 5 niveaux en plan carré, desservis par un escalier à vis semi hors-œuvre. Vous pouvez encore distinguer au dernier niveau des trous de boulins attestant de la présence d’un ancien pigeonnier, possession dont les seigneurs avaient seuls le privilège. Les mâchicoulis reposent sur des consoles, ce qui donne à l’édifice l’aspect typique des constructions élevée le long de la vallée du Rhône à la même époque.

Communauté de communes : CCVBA
Propriété : Privée
Appartenance : Monument historique inscrit
Catégorie de l’architecture : Architecture militaire
Édifice : Tour
Epoque : Moyen-Age
Type d’architecture : Architecture fortifiée
Thèmes : Défensif
Datation : XIVe siècle
Lexique : Mâchicoulis

Identifiant : TOU001