Mas de la Samatane

Commune de Saint-Martin-de-Crau -> Patrimoine et architecture de Saint-Martin-de-Crau

Magnifique premier mas construit sur la commune, le bâtiment de la Samatane était un ancien relais des Postes et de diligences : l’auberge de Chatillon. Ce nom est attesté par le terme Coussoul de Chatillon, qui détermine les lieux.

En 1791, les biens appartenant à l’Église ont été confisqués et mis aux enchères. Le Coussoul de Chatillon appartenait à l’Ordre de Malte, Commanderie de Trinquetaille. A partir de 1798, les terres connaissent différents propriétaires, mais en 1825 elles sont cédées à M. Gontard, maître bijoutier de Marseille. C’est ce dernier qui construit les bâtiments, et donc l’auberge, que nous connaissons aujourd’hui.

L’indication de 1837 sur l’imposte de l’entrée principale avec les initiales LS entrelacées permet de supposer que Louis de Samatan a acheté cette propriété à cette date. Formés des Coussouls de Chatillon, les 400 ha ont été acquis d’un seul tenant et en une seule transaction.

Aujourd’hui, il reste un mas remarquable composé d’un bâtiment splendide et de terres encore cultivées (malgré une très grande perte de superficie). La maison de la Chasse et de la Nature s’y est installée depuis quelques années et ce musée a même reçu le prix départemental « les rubans du patrimoine » en 2007.


Propriété : Communale
Catégorie de l’architecture : Architecture privée
Type d’architecture : Architecture domestique
Édifice : Ferme
Thèmes : Agricole
Datation : XIXe siècle
Communauté de communes : ACCM
Epoque : Contemporaine
Thèmes : Habitation

Identifiant : MAS002