Porte Saint-Jean

Commune de Tarascon -> Patrimoine et architecture de Tarascon

Du XIVe siècle, elle tire son nom de la petite chapelle Saint-Jean-Baptiste qui se situait dans le voisinage et qui fut par la site agrandie et transformée en église par les Dominicains qui s’y étaient établis.

C’est l’une des trois portes principales de la ville fortifiée (seules deux d’entre elles subsistent). A sa création au XIVe siècle, elle était munie pour les besoins de défense, de créneaux et barbacanes. Cette porte fut l’objet d’importants travaux d’entretien et ses moyens de résistance furent accrus, notamment en 1631 quand un pont-levis fut construit au-dessus des douves. En 1647, fut ajouté un arsenal et en 1759, la maison du capitaine de la porte.

Elle fut reconstruite en 1758 sous sa forme actuelle, lors de la rectification du rempart méridional. Remarquez que la partie décorative entre l’arcade et le cartouche n’a jamais été terminée.

En 1820, lors de la démolition des remparts, la porte fut conservée et garda, jusqu’à la fin du XIXe siècle, ses grandes portes cloutées. On peut en voir aujourd’hui les arcs-boutants scellés de part et d’autre dans la pierre. En 1866, la Municipalité y fit ériger une statue de la Vierge en fonte dorée, avec l’inscription : "Posuerunt me custodem", ce qui se traduit par "Ils (les tarasconnais) m’établirent leur gardienne".

Depuis 1930, la Porte Saint-Jean est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.


Description architecturale

La porte affiche un style classique monumental : deux colonnes géminées flanquent de part et d’autre l’ouverture en plein cintre : elles supportent un imposant entablement composé d’une architrave à deux fasces, d’une frise alternant triglyphes et métopes et d’un corniche débordante assez sobre. La statue de la vierge est placée à l’aplomb de l’ouverture, sur un haut piédestal, au-dessus d’un médaillon portant la devise évoquée ci-dessus.

Propriété : Communale
Appartenance : Monument historique inscrit
Catégorie de l’architecture : Architecture militaire
Type d’architecture : Architecture fortifiée
Datation : XVIIIe siècle
Communauté de communes : ACCM
Epoque : Moderne
Style architectural : Classique
Édifice : Fortifications
Lexique : Barbacane

Identifiant : PA00081485