Accueil du site > Mots-clés > Édifice > Fortifications

20 points d'intérêt patrimonial Fortifications

  • Porte de l’Auro

    Eygalières
    La porte de l’Auro, tout comme les portes de l’Aurose de Noves ou de Laure d’Arles, doit son nom au mistral qui s’y engouffrait. Entrée nord de la ville, il ne reste pas grand chose de la porte en elle même mais l’on peut observer dans les environs proches de nombreux vestiges de remparts : depuis la rue Safranière l’on peut admirer les restes de l’enceinte primitive élevée au XII°. Celle-ci ne ceignait que le périmètre restreint de l’éperon rocheux sur lequel s’élèvent la vieille église et le donjon. A (...)
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Datation : XIVe siècle / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de Porte de l’Auro
  • La Tour Caradone

    Barbentane
    Elle est visible sur la partie ouest du village. Elle offre une vue particulière des étapes de la construction des remparts barbentanais, avec un premier étage de bâti en petit appareillage, suivi d’un rehaussement en gros appareillage datant du XIVème quand Barbentane appartenait à Anglic de Grimoard. Il est dommage qu’un adepte d’astronomie y ait construit un troisième étage en briques rouges pas du plus bel effet. Ce muret reste quand même le témoin d’une recherche sur la connaissance astronomique (...)
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de La Tour Caradone
  • Porte de la Durance

    Orgon
    C’est l’entrée est de la deuxième enceinte. Cette porte est également appelée porte de l’Ange. La Porte de la Durance présente des parements en pierres de taille avec ouverture ogivales. Elle est couronnée de créneaux et mâchicoulis. Elle se fermait au Moyen-âge à l’aide d’une herse ou « sarrasine », qui existait encore en 1741. C’était une lourde claire-voie formant un obstacle infranchissable. Les herses se manœuvraient de la salle voûtée située directement au dessus du passage. Cette salle qui servait de (...)
    Appartenance : Monument historique inscrit / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Datation : XVIe siècle / Epoque : Moderne / Édifice : Fortifications / Style architectural : Gothique /
    Fiche patrimoine de Porte de la Durance
  • Porte d’Aurose

    Noves
    Porte d’Aurose, ou de bise, ainsi nommée parce que c’est par là que s’engouffre le vent du nord. Elle fut aménagée lors de la troisième campagne de construction des remparts au XIV° (campagne visant à inclure dans l’enceinte les nouveaux quartiers du Marcat et de Malbourguet).
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Datation : XIVe siècle / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de Porte d’Aurose
  • Porte d’Agel

    Noves
    Elle est percée au XIV° dans le rempart XII° : à cette époque, on mène en effet une troisième campagne de construction des remparts, destinée à ceinturer les nouveaux quartiers de Malbourguet et le Marcat qui se sont développés au nord, à proximité de l’église.
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Datation : XIVe siècle / Édifice : Fortifications / Style architectural : Gothique /
    Fiche patrimoine de Porte d’Agel
  • Porte du Séquier

    Barbentane
    C’est l’entrée Sud des remparts. Beaucoup moins "solide" que la porte Calendrale, elle reste le témoin de la ceinture fortifiée du IXème siècle. Sur sa face extérieure était sculpté le blason de Barbentane, celui de François 1er (Il avait été réalisé après le passage, en 1524, du roi qui se rendait en Italie). Ce blason a été martelé pendant les évènements révolutionnaires et, a été remplacé il y a peu par une autre sculpture. On ignore l’origine exacte du nom : lieu où l’on faisait sécher les légumes (« seca » (...)
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Civil / Datation : IXe siècle / Édifice : Fortifications / Style architectural : Gothique /
    Fiche patrimoine de Porte du Séquier
  • Mur romain "de Marius"

    Saint-Rémy-de-Provence
    Mur gallo-romain construit au IIe siècle avant J.-C., qui servait à la défense de la cité de Glanum. Ces vestiges sont classés au titre des Monuments historiques depuis le 19 mars 1921.
    Appartenance : Monument historique classé / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Epoque : Antiquité / Édifice : Fortifications / Datation : IIe siècle avant J.-C. /
    Fiche patrimoine de Mur romain "de Marius"
  • Porte Eyguières

    Les Baux-de-Provence
    Pour accéder au vallon de la Fontaine, le visiteur peut emprunter le chemin empierré de la Calade et passer par la Porte d’Eyguières ou Porte de l’eau qui, jusqu’en 1866, fut la seule entrée du village. Rebâtie par le Connétable de Montmorency, elle fut relevée au XVIIIe siècle par le Prince de Monaco qui avait reçu la Baronnie des Baux en 1643. Les armoiries de la Maison Grimaldi sont encore visibles au-dessus de la porte dans un cartouche orné de rinceaux (...)
    Appartenance : Monument historique classé / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de Porte Eyguières
  • Porte Saint-Jean

    Tarascon
    Du XIVe siècle, elle tire son nom de la petite chapelle Saint-Jean-Baptiste qui se situait dans le voisinage et qui fut par la site agrandie et transformée en église par les Dominicains qui s’y étaient établis. C’est l’une des trois portes principales de la ville fortifiée (seules deux d’entre elles subsistent). A sa création au XIVe siècle, elle était munie pour les besoins de défense, de créneaux et barbacanes. Cette porte fut l’objet d’importants travaux d’entretien et ses moyens de résistance furent (...)
    Appartenance : Monument historique inscrit / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Datation : XVIIIe siècle / Epoque : Moderne / Style architectural : Classique / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de Porte Saint-Jean
  • Porte Calendrale ou Sarrasine

    Barbentane
    Construite au IXe siècle en même temps que les premiers remparts. Elle fut reconstruite et certainement rehaussée au XIVème. En 1660, il y a eu un essai de maison commune, ce fut un échec malgré la destruction de la tour supérieure. Ses herses, de style Sarrazin, étaient fermées par le Capitaine de la ville en cas de danger et lui ont donné son autre nom de « porte Sarrasine ». L’ensemble des herses a été vendues au début du XVIIIe siècle à un maréchal-ferrant de Tarascon et elle a failli être entièrement (...)
    Epoque : Moyen-Age / Type d’architecture : Architecture fortifiée / Thèmes : Défensif / Datation : IXe siècle / Édifice : Fortifications /
    Fiche patrimoine de Porte Calendrale ou Sarrasine

0 | 10